1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. Six habitudes que nous pouvons adopter au quotidien pour normaliser les problèmes de santé mentale

Six habitudes que nous pouvons adopter au quotidien pour normaliser les problèmes de santé mentale

Getty Images / SDI Productions

Les plus grands changements dans ma vie découlent habituellement de petits gestes que je pose de manière constante. Ces habitudes ont des répercussions majeures sur ma santé mentale et le travail que je fais.

Les campagnes et les journées nationales consacrées à la santé mentale contribuent grandement à accroître la sensibilisation. Mais il existe aussi de nombreuses autres façons de changer les perceptions et de soutenir la santé mentale au quotidien.

En me basant sur mon expérience personnelle comme promoteur de la santé mentale dans le cadre du projet The One Project, je vous propose six façons d’intégrer la sensibilisation à la santé mentale dans vos habitudes quotidiennes et vos communautés locales.

Prenez contact avec vos amis et vos êtres chers et tentez d’en savoir plus

Les membres de la communauté The One Project mentionnent souvent que le simple fait d’être écouté sans être jugé est la forme de soutien la plus bénéfique.

Vous n’avez pas eu de nouvelles d’un ami depuis un bout de temps, ou vous savez qu’un ami traverse un moment particulièrement difficile? Soyez proactif(ve).

Contactez la personne et prenez de ses nouvelles. Questionnez-la de nouveau si elle balaye ce que vous dites du revers de la main comme si tout allait bien. Conduisez-la à son rendez-vous ou accompagnez-la chez son médecin ou son professionnel de la santé mentale si c’est la première fois et qu’elle est nerveuse.

Parlez plus ouvertement de votre maladie

Les témoignages que nous entendons au sujet de la santé mentale sont souvent extrêmes ou des versions condensées de l’histoire d’une personne. Qu’en est-il des façons dont la dépression, l’anxiété et d’autres problèmes de santé mentale perturbent la vie au quotidien?

En parlant régulièrement de votre expérience, vous pouvez aider les gens à mieux comprendre ce que vivent les personnes aux prises avec un problème de santé mentale et à réduire ainsi les préjugés.

N’oubliez pas de parler aussi des aspects plus ordinaires, humoristiques ou positifs de votre maladie. Il ne s’agit pas de minimiser ce que vous vivez, mais plutôt de fournir un portrait complet et équilibré de la vie réelle.

Corrigez (avec tact) les personnes qui répandent des préjugés ou des idées fausses

Intervenez lorsqu’une histoire, une blague ou une phrase à propos de la santé mentale est stigmatisante ou fausse. Abordez la question avec tact et bienveillance. Prendre la parole peut être difficile, particulièrement si vous ressentez de l’anxiété. Il est néanmoins important de le faire.

Nous intégrons souvent des stéréotypes véhiculés par des films, des livres et d’autres médias. Expliquez que ces perceptions peuvent blesser ceux qui les entendent (y compris vous-même, le cas échéant). Informez la personne des conclusions de recherches ayant démontré que la perception en cause est fausse.

Cherchez à promouvoir les discussions sur la santé mentale en milieu de travail

Proposez dans votre milieu de travail la création et la promotion de journées de sensibilisation à la santé mentale pour les employés.

Demandez à votre gestionnaire ou au Service des ressources humaines s’il existe au sein de l’entreprise des programmes consacrés à la santé mentale des employés. S’il n’y en a pas, faites-leur part des besoins à cet égard et des bienfaits de tels programmes. Vous pouvez vous regrouper avec d’autres employés pour en faire la demande si votre entreprise se montre réfractaire au départ.

Vous êtes pigiste? Permettez-vous de prendre une pause et fixez des limites avec vos clients de manière à accorder la priorité à votre santé mentale.

Animez un groupe de soutien communautaire ou joignez-vous à un tel groupe

Les groupes de soutien locaux ou en ligne aident à renforcer l’esprit communautaire. Si vous y prenez part, vous rencontrerez probablement des gens qui vivent des problèmes similaires aux vôtres. Vous bénéficierez d’un exutoire qui vous permettra d’obtenir de manière constante l’assistance et l’encouragement dont vous avez besoin.

Vous ne trouvez pas de groupe de soutien dans votre région? Envisagez de participer à la création d’un groupe ou d’en animer un, qu’il soit réservé à vos amis et à votre proche réseau, ou ouvert à toute la communauté.

Contribuez à améliorer le vocabulaire de la santé mentale

Il est parfois très difficile de trouver les bons mots. Sans le vouloir, il est facile d’exercer de la pression ou de porter un jugement sur une personne qui vit des moments difficiles.

Il existe de nombreux conseils et guides utiles en ligne. Voici un guide éclair qui fournit quelques pistes pour vous aider à soutenir une personne atteinte de dépression.

Ce qu’il faut retenir

Ces mesures ne sont que quelques-unes des façons que nous pouvons commencer à améliorer notre compréhension collective de la santé mentale. En posant régulièrement de petits gestes, il deviendra plus facile de parler ouvertement des obstacles que nous devons tous surmonter. J’ai l’espoir qu’en agissant ainsi, nous réduirons les préjugés et pourrons nous soutenir l’un l’autre!

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la prise en charge de la dépression, consultez votre médecin ou votre équipe de soins de santé.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Le bon et le mauvais côté de la réévaluation du diagnostic de maladie mentale

Par Sarah Bailey
Lire la suite

Ce que je souhaiterais que mes parents sachent au sujet de mes problèmes de santé mentale

Par Bryce Evans
Lire la suite

Les bienfaits des animaux de compagnie contre la dépression

Par Jonathan Rottenberg
Lire la suite