1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. Neuf questions à vous poser si vous êtes aux prises avec la dépression

Neuf questions à vous poser si vous êtes aux prises avec la dépression

Getty Images / Lolostock

Être atteint de dépression me donne parfois l’impression d’être emprisonné dans ma propre tête. Cela dit, j’ai appris au fil des années que la dépression pouvait aussi être propice à l’introspection et à la transformation.

En me posant les neuf questions suivantes, j’en ai appris beaucoup sur moi-même et comment je compose avec la dépression. J’espère que ce sera le cas pour vous aussi. Cependant, comme nous sommes tous différents, ce qui fonctionne pour moi ne fonctionnera pas nécessairement pour vous. Avec l’aide de votre thérapeute, dressez une liste de questions adaptée à vos besoins.

Maintenant, munissez-vous d’un journal et préparez-vous à faire un travail d’introspection intensif! Je vous recommande de prendre le temps de répondre à chacune des questions suivantes à mesure que vous les lisez.

1. Qu’est-ce que je fais pour investir dans ma santé?

Même si votre santé est au cœur de vos priorités, vous pourriez avoir de la difficulté à garder le cap au quotidien et vous sentir accablé(e) par toutes les tâches que vous menez de front. Suivez-vous fidèlement votre plan de traitement? Avez-vous besoin d’un plan de traitement? Prendre soin de vous est exigeant; pour avoir une santé optimale, vous devez adopter de bonnes habitudes de vie et travailler étroitement avec votre équipe de soins de santé afin d’établir un plan de prise en charge des symptômes qui vous convient.

2. Est-ce que je m’accorde assez de temps pour me divertir?

Compte tenu du nombre d’heures que l’on passe à travailler, à s’inquiéter, à payer des comptes et à consulter les médias sociaux, il est normal de se sentir drainé à la fin de la journée. Veillez quand même à vous garder du temps pour vous amuser, peu importe ce qui vous divertit et selon ce que votre situation actuelle vous permet de faire. Le fait d’intégrer des activités plaisantes dans votre horaire quotidien vous permettra d’apprécier davantage vos journées.

3. Suis-je en train d’éviter quelque chose ou quelqu’un en ce moment?

J’ai remarqué que lorsque je vais bien, mais que je sens qu’une rechute est imminente, c’est souvent parce que je suis en train de procrastiner ou d’éviter quelque chose d’important.

Qu’il s’agisse de confronter une personne au sujet d’une question délicate ou de vous acquitter d’une des tâches de votre liste de choses à faire, vous aurez l’esprit plus tranquille et vous vous sentirez plus à l’aise une fois que ce sera fait. Ce n’est pas en ignorant une tâche que vous en viendrez à bout! Même si elle vous semble insurmontable, vous vous sentirez mieux une fois que vous l’aurez terminée.

4. Ai-je de la difficulté à laisser aller le passé?

Lorsque je me sens déprimé, je remarque que je vois les choses sous un angle plus négatif, ce qui m’amène à ressasser des situations du passé que je ne peux pas changer. Vivre dans le regret ne vous aidera pas à avancer et à vous sentir mieux. Vous paverez la voie à un avenir plus radieux si vous arrivez à pardonner (que ce soit vous-même ou quelqu’un d’autre) et à lâcher prise.

5. Vers qui puis-je me tourner quand ça ne va pas?

Il est important de pouvoir compter sur certaines personnes de votre entourage lorsque vous vivez des moments difficiles. Que ce soit un ami intime, un membre de votre famille, un thérapeute ou une personne aux prises avec la même maladie, il est essentiel de vous bâtir un réseau de soutien qui vous aidera à voir la lumière au bout du tunnel. Si les rencontres en personne ne sont pas possibles en raison de circonstances exceptionnelles, essayez d’organiser un appel téléphonique ou un appel vidéo.

6. J’étais comment avant ma dépression? En quoi ai-je changé depuis mon diagnostic?

Pernicieuse, la dépression a le tour de me détourner de ma véritable nature. Si vous êtes aux prises avec cette maladie depuis longtemps, vous comprenez probablement ce que je veux dire. Regarder de vieilles photos, relire des passages d’anciens journaux intimes ou prendre toute autre mesure pour retrouver la personne que vous étiez avant votre dépression pourrait vous aider.

7. Est-ce que j’exprime correctement ce que je ressens ou est-ce que je laisse mes émotions prendre le dessus?

La dépression s’accompagne souvent de sentiments de culpabilité, de colère ou de tristesse réprimés. Il est important de vous pencher sur ces sentiments avec un thérapeute ou un être cher pour apprendre à les exprimer correctement et éviter de les traîner comme un boulet. Vous pouvez faire cette démarche à distance, en utilisant des outils technologiques en ligne.

En plus de discuter de vos émotions, vous pouvez vous exprimer en faisant appel à votre créativité, par exemple par la musique, l’art, la photographie, etc.

8. Qu’est-ce que je peux tirer de ces défis? Est-ce que je dois redéfinir mon but dans la vie?

C’est au cours de mon épisode de dépression le plus long et le plus profond que j’ai eu une prise de conscience majeure. Je voulais faire ma marque dans le monde, mais j’ai réalisé que ce ne serait pas possible si je ne faisais pas d’abord faire de grands changements dans ma propre vie.

J’ai trouvé mon but avec The One Project. En mettant sur pied ce processus créatif et en utilisant la photographie comme outil thérapeutique, je suis parvenu à mieux comprendre mon état de santé mentale et à aider d’autres personnes par la même occasion. Les messages de remerciements que j’ai reçu au fil des années m’ont aidé à continuer à prendre soin de ma santé et à ne pas perdre de vue mon but dans vie.

9. Y a-t-il d’autres outils ou ressources que je peux utiliser?

Que ce soit un groupe de soutien, une application, une communauté virtuelle ou un professionnel de la santé mentale, il existe plein d’outils et de ressources pour vous aider à traverser les périodes difficiles. Si une ressource ne fonctionne pas pour vous, essayez-en une autre. Soyez attentif à ce que vous ressentez lorsque vous essayez différents outils afin de déterminer ce qui vous aide et ce qui ne vous aide pas.

Et voilà! Je vous félicite d’avoir mené cet exercice à terme! J’espère que ces questions vous ont aidé(e) autant qu’elles m’ont aidé au fil des années. N’hésitez pas à les revoir — et à revoir vos réponses — régulièrement.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la prise en charge de la dépression, consultez votre médecin ou votre équipe de soins de santé.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Comment aider un être cher quand la dépression se transforme en crise

Par Jonathan Rottenberg
Lire la suite

Cinq façons de soutenir un(e) conjoint(e) déprimé(e)

Par Kat Naish
Lire la suite

Composer avec la dépression : sept conseils pour survivre aux journées où vous vous sentez vaincu(e)

Par René Brooks
Lire la suite