1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. Migraine : conseils pour composer avec la surcharge sensorielle

Migraine : conseils pour composer avec la surcharge sensorielle

Getty Images/LaylaBird

La surcharge sensorielle résulte d’une stimulation excessive des sens par le milieu environnant. Elle peut être problématique chez les personnes vivant avec la migraine — et constituer un facteur déclenchant important.

Une salle bondée, la présence d’écrans, les bruits forts, les lumières vives, les odeurs fortes ou le simple toucher peuvent entraîner une surcharge sensorielle. Celle-ci se produit souvent chez les personnes atteintes de migraine en raison de leur sensibilité accrue aux stimuli externes.

Les symptômes associés à la surcharge sensorielle comprennent :

  • difficulté à demeurer attentif
  • surexcitation
  • tension musculaire
  • difficulté à se concentrer
  • fatigue
  • insomnie
  • hypersensibilité au toucher (la personne évite de toucher ou d’être touchée)
  • hypersensibilité aux bruits (la personne se couvre les oreilles pour diminuer les bruits forts)
  • irritation au contact de certaines textures
  • agitation
  • étourdissements

La surcharge sensorielle peut se manifester chez les personnes migraineuses des façons suivantes :

  • Photophobie : sensibilité à la lumière vive, aux écrans d’ordinateur, de télévision et d’appareils mobiles, à la lumière du soleil, aux lumières stroboscopiques et aux néons
  • Phonophobie : sensibilité aux sons forts et au bruit provenant de pièces bondées, de salles de concert, de théâtre ou de cinéma, de conversations à voix haute et de la circulation automobile
  • Sensibilité aux odeurs fortes : parfums, assainisseurs d’air, gaz d’échappement, peinture, produits chimiques puissants, produits nettoyants, fumée de cigarette/cigare/pipe
  • Allodynie : douleur déclenchée par un stimulus qui ne produit normalement pas de douleur, comme le brossage des cheveux ou le contact des vêtements sur la peau

Il peut être difficile d’éviter ces stimuli, mais vous pouvez en réduire les répercussions sur vous et sur votre migraine. Étant donné que la surcharge sensorielle peut s’apparenter aux autres facteurs déclenchants de la migraine, vous devriez recourir aux mêmes techniques d’adaptation pour maîtriser plus facilement les symptômes qui y sont associés.

Je subis quotidiennement une surcharge sensorielle, mais j’utilise certaines stratégies pour en réduire les effets sur mon corps. Voici certaines de mes astuces pratiques qui pourraient vous aider.

Photophobie

Mes yeux sont extrêmement sensibles à la lumière vive, particulièrement les lumières fluorescentes et le scintillement de l’écran de télévision. L’exposition à ces stimuli peut me causer une douleur oculaire, des difficultés de concentration, des étourdissements et de la fatigue.

Comme les sources de lumière artificielle me causent plus de problèmes que la lumière du soleil, j’ai investi dans une paire de lunettes teintées pour l’intérieur. Une teinte, appelée FL-41, a été ajoutée aux lentilles pour bloquer les longueurs d’onde nocives (et douloureuses) produites par la lumière artificielle intense.

Je les porte lorsque j’utilise mon ordinateur ou mon appareil mobile, ou lorsque je regarde la télévision. Elles me sont particulièrement utiles lorsque je me trouve dans une salle d’attente avec un éclairage fluorescent.

Si le soleil vous dérange, il existe aussi une version de ces lunettes pour l’extérieur. Vous pouvez aussi commander ces lunettes avec une ordonnance optométrique, et certaines compagnies vendent même des lentilles cornéennes avec la teinte FL-41.

Si vous travaillez dans un bureau, vous êtes probablement exposé(e) à la lumière fluorescente. Il est possible de faire installer des filtres pour filtrer la lumière vive qui fatigue vos yeux et vous empêche de vous concentrer. Les filtres permettent de réduire la fatigue, la douleur oculaire, les étourdissements et la sensation de tête légère associés à la photophobie.

Les filtres antireflets pour ordinateur ou appareil mobile aident à diminuer la fatigue oculaire. En plus d’augmenter votre productivité, l’utilisation de ces accessoires au bureau permettra aussi de créer un environnement de travail plus sain pour tous.

Phonophobie

Les sons forts peuvent être très douloureux pour les personnes atteintes de migraine. Ils peuvent gâcher votre journée en déclenchant instantanément une crise migraineuse, particulièrement s’ils se produisent de manière inattendue. Lorsque c’est possible, essayez de vous préparer aux moments où vous vous retrouverez dans un environnement bruyant.

Les espaces bondés comme les avions, les salles d’attente et les restaurants peuvent être extrêmement bruyants. Les casques antibruit sont particulièrement utiles dans ce type d’endroits. Gardez une paire de bouchons d’oreilles dans votre sac à main, votre bureau ou votre auto; ils seront à portée de main si vous entendez soudainement des bruits intenses comme ceux causés, par exemple, par des travaux routiers ou des travaux de construction.

Vous devrez peut-être cesser d’aller à des concerts ou des spectacles en direct si vous ne pouvez pas supporter les bruits de la foule combinés à la musique forte.

Odeurs

Avez-vous déjà été obligé(e) de traverser un nuage de fumée de cigarette pour entrer dans un immeuble ou de vous frayer un chemin dans le rayon des parfums d’un magasin? Ces odeurs fortes, qui peuvent déclencher une migraine, sont parfois inévitables.

Même si nous n’avons aucune emprise sur ce qui se passe à l’extérieur et sur ce que les autres font, il existe plusieurs façons d’en réduire les effets. Par exemple, si vous remarquez en conduisant qu’un autre véhicule libère beaucoup de gaz d’échappement malodorants, fermez la bouche d’air pour empêcher l’air extérieur d’entrer. Utilisez un diffuseur d’huile pour que l’odeur dans votre voiture soit plus plaisante.

Mettez quelques gouttes de votre huile essentielle préférée sur un mouchoir ou une débarbouillette que vous pourrez porter à votre nez lorsque vous sentez une mauvaise odeur, que ce soit en entrant dans un immeuble, dans une salle d’attente ou encore au centre commercial, afin de rendre vos déplacements plus supportables.

Si vous avez des collègues qui portent du parfum, de l’eau de toilette ou une lotion pour le corps très odorants, vous pouvez demander que l’espace de travail devienne une zone sans parfum. Proposez aussi de remplacer les produits nettoyants puissants par des produits écoresponsables.

C’est meilleur pour l’environnement et pour la santé de tous les employés. Personne n’aime respirer des vapeurs nocives. Si porter un masque ne vous dérange pas, garder quelques masques dans le tiroir de votre bureau ou votre coffre à gants peut être utile pour filtrer, au besoin, les odeurs déplaisantes.

Allodynie

Comme je vis depuis plusieurs années avec la migraine, mon cuir chevelu est devenu extrêmement sensible au toucher. J’ai parfois l’impression que mes cheveux me font mal, même en les effleurant à peine, comme si on avait passé mon cuir chevelu au tordeur.

Me coiffer les cheveux, les laver et faire une mise en plis me causent toujours beaucoup de douleur. Je ne peux empêcher complètement mes terminaisons nerveuses hyperactives de crépiter à longueur de journée. Je peux toutefois apporter quelques modifications à ma façon de prendre soin de ma chevelure.

J’ai une épaisse crinière aux boucles serrées que j’ai parfois de la peine à dompter. Au fil du temps, j’ai trouvé de meilleures façons d’en prendre soin. Lorsque je veux laver mes cheveux, je les sépare en quatre sections que je lave une à la fois. Je m’assure ensuite d’appliquer un revitalisant sur chaque section pour faciliter le démêlage.

De cette façon, je manipule mes cheveux et mon cuir chevelu avec plus de douceur, ce qui diminue la douleur. J’évite aussi de me laver les cheveux et de les manipuler trop souvent.

L’allodynie peut toucher tout le corps chez certaines personnes. Si tel est votre cas, essayez de porter des vêtements confortables faits de fibres douces et naturelles; les tissus synthétiques, la laine et le velours côtelé peuvent irriter la peau. Contrairement aux vêtements ajustés, les vêtements amples réduisent le contact avec la peau et permettent à celle-ci de respirer.

Au coucher, utilisez des draps qui sont doux et non irritants. Hydratez bien votre peau. Les savons et les lotions sans parfum et sans colorant aident à garder la peau douce et souple, ce qui peut contribuer à réduire l’irritation causée par le contact des tissus.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la prise en charge de la migraine et de la surcharge sensorielle, consultez votre médecin ou votre équipe de soins de santé.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Comment parler de la migraine à votre partenaire

Par Sarah Rathsack
Lire la suite

Ce que je veux que mes proches comprennent au sujet de la migraine

Par Jaime Sanders
Lire la suite

Tenir le coup malgré la migraine

Par Sarah Rathsack
Lire la suite