1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. 6 conseils pour contrer l’anxiété sociale lors de rencontres amoureuses

6 conseils pour contrer l’anxiété sociale lors de rencontres amoureuses

Getty Images / oatawa

« Je ne me laisse pas étreindre par les gens que je ne connais pas. »

Ce furent les mots que j’ai pratiquement criés à Dan – depuis devenu mon mari – lors de notre première rencontre. C’était notre premier rendez-vous, par une journée d’été TRÈS chaude. Je savais que je risquais de transpirer, et la simple pensée qu’il puisse le remarquer me terrorisait. Dans les faits, j’avais été obsédée par cette idée toute la journée. Alors, quand il a gentiment tenté de m’étreindre, je lui ai fermement tendu la main pour qu’il la serre. D’où mes paroles plutôt brutales…

La peur de dire ce qu’il ne faut pas dire

Être victime d’anxiété sociale peut compliquer encore plus les rencontres amoureuses, allant jusqu’à les rendre cauchemardesques. Puisque je déteste les entrevues d’embauche, ma « performance » lors d’un rendez-vous amoureux n’allait évidemment jamais être détendue. Après tout, ces premiers rendez-vous galants ne sont qu’une forme d’entrevue d’embauche extrêmement personnelle, accompagnée de cocktails si vous avez de la chance.

Si j’aime vraiment une personne – que ce soit de façon romantique ou non – j’ai tendance à être distante et à éviter le contact visuel. Dès notre première rencontre, certaines de mes amies les plus proches m’ont jugée comme étant d’une froideur sibérienne. Je donne l’impression de m’ennuyer et d’être désintéressée, mais dans les faits, je subis plutôt un épisode d’anxiété. La peur de dire « une bêtise » ou de passer pour une perdante peut mettre les nerfs à fleur de peau.

Pensées inopportunes, nervosité et tremblements

Pour ma première rencontre avec Dan, je suis arrivée quinze minutes en avance à l’endroit convenu. Je transpirais à grosses gouttes (comme mentionné plus tôt), je me sentais étourdie et me demandais si je devais ou non disparaître avant de me ridiculiser.

Cependant, Dan a pris rapidement le contrôle de notre première rencontre et je me suis retrouvée assise dans un bar avec lui, aux prises avec mon prochain dilemme. J’avais (et j’ai toujours), un tremblement de mains qui s’amplifie en cas de nervosité. Je craignais de prendre mon verre de vin blanc glacé sur la table, au cas où Dan remarquerait mes tremblements.

Je me disais : « Il va penser que tu es une alcoolique chronique! » Ou encore : « Tu devrais attendre qu’il soit distrait avant de boire une gorgée. »

Finalement, j’ai saisi ma chance en le voyant se pencher pour rattacher le lacet de son soulier. J’ai pris mon verre à deux mains et me suis mise à boire à grandes gorgées. Cela m’a soulagée. Ce n’était pas la meilleure solution, mais que faire d’autre? J’étais désespérée.

En remarquant que j’avais presque vidé mon verre d’un trait, Dan m’a demandé, un peu surpris : « Tout va bien? ». J’ai ri nerveusement, puis je l’ai rassuré en disant : « Oui, très bien; ce vin est vraiment délicieux! » Puis, j’ai passé le reste de notre première rencontre aux prises avec un tas de pensées inopportunes.

Confronter mes angoisses

Heureusement, Dan m’a aimée pour qui j’étais. Des mois plus tard, j’ai fini par lui avouer mon anxiété sociale (depuis la salle de bains d’un hôtel où je m’étais enfermée pendant nos vacances... mais c’est une longue histoire). Mais ne vous inquiétez pas – Dan a fini par m’épouser à la fin!

Alors, si vous aussi êtes inquiet à l’idée de souffrir d’anxiété sociale lors de vos rencontres amoureuses, sachez que vous n’êtes pas seul. Voici mes préoccupations les plus courantes qui sont survenues avant et après un rendez-vous galant :

« Et si j’agis de façon bizarre? »
« Et si je fais quelque chose d’embarrassant? »

« Et si je l’ennuie et qu’il me prend pour un perdant? »
« Et si je suis distrait pendant que nous parlons? »

« Et si j’ai une attaque de panique? »

Ces pensées inopportunes indiquent souvent la crainte de perdre le contrôle ou d’être jugé négativement par la personne que vous rencontrez. La façon de surmonter cette situation est de se sentir aussi à l’aise que possible et de prendre des mesures pour gérer les symptômes d’anxiété.

Voici mes conseils pour éviter l’anxiété sociale lors des rencontres amoureuses

  • Soyez honnête

Je ne suggère évidemment pas de claironner votre anxiété sociale autour de vous ni d’en parler dès votre premier rendez-vous. Essayez plutôt d’être honnête quant au lieu où vous seriez le plus à l’aise et à l’activité qui vous conviendrait le mieux. Par exemple, si votre partenaire suggère d’aller jouer aux quilles et que cette activité vous rend nerveux, dites-le-lui et proposez une alternative qui vous irait mieux. 

Souffrir d’anxiété sociale est déjà assez difficile sans y ajouter un environnement où vous vous sentez mal à l’aise. Il n’est pas nécessaire de fournir trop de détails. Dites simplement quelque chose comme : « En fait, je n’aime pas vraiment ça » ou encore « je préférerais faire (insérer l’activité ici), si tu es d’accord ».

  • « C’est en forgeant qu’on devient forgeron »

Les applications de rencontres ont l’avantage de permettre de faire la connaissance de beaucoup de nouvelles personnes. Alors, si les rencontres vous angoissent, pourquoi ne pas développer votre confiance en sélectionnant quelques rendez-vous pour vous y habituer? S’exposer à des situations qui génèrent de l’anxiété nous fournit l’occasion de nous entraîner à la maîtriser.

Vous pouvez même vous exercer à ces rendez-vous avec des amis. L’objectif est de déclencher l’anxiété et de l’accepter, plutôt que de la laisser vous contrôler. Les exercices de respiration sont un excellent moyen d’y parvenir, comme je le démontre sur mon canal YouTube.

  • Envoyez un message à un ami pour des encouragements

Je dis généralement quelque chose comme : « Je suis en train de paniquer... STP, dis-moi que je suis formidable! » Un mot d’encouragement de la part d’un proche peut s’avérer un véritable coup de pouce.

  • Arrivez un peu avant l’heure

Le fait d’arriver avant votre partenaire peut vous donner le temps de reconnaître les lieux et de vous mettre à l’aise. D’après mon expérience, l’anxiété fait en sorte qu’il faut souvent du temps pour s’adapter à un nouvel environnement et s’y acclimater. Prenez un verre, enlevez votre manteau et faites peut-être quelques exercices de respiration.

(Avertissement : n’arrivez pas plus de dix minutes en avance, car avoir trop de temps pour réfléchir peut parfois être contre-productif!)

  • Essayez les techniques de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Essayez de faire à l’avance un exercice de thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour faire échec à toute pensée négative. La TCC est largement reconnue comme étant l’une des principales thérapies pour gérer l’anxiété en rationalisant les pensées inopportunes. Pour plus d’informations afin de trouver un thérapeute professionnel, contactez votre prestataire de soins. 

  • Ne prenez pas de risque

Un premier rendez-vous n’est certainement pas le moment d’essayer une nouvelle coiffure ou un nouveau maquillage. La simple possibilité que tout cela tourne mal suffira à faire grimper votre niveau de stress. Faites preuve de simplicité. Choisissez quelque chose vous permettant de vous sentir à l’aise, mais en confiance. Et plus important encore, soyez vous-même.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Assumer le rôle de parent lorsqu’on est atteint de dépression et de troubles anxieux

Par Martin Gallagher
Lire la suite

Comment dévoiler son anxiété à un être cher

Par Claire Eastham
Lire la suite

Anxiété et médias sociaux : une boucle de réaction?

Par Claire Eastham
Lire la suite