1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. Ce que je veux que mes proches comprennent au sujet de la migraine

Ce que je veux que mes proches comprennent au sujet de la migraine

Getty Images/ Monkeybusinessimages

Vivre avec la migraine peut être difficile, non seulement pour la personne qui en est atteinte, mais aussi pour ses proches.

Dans certains cas, le conjoint, la conjointe, les parents ou les enfants doivent assumer le rôle d’aidant, parfois même sans comprendre véritablement cette maladie. Ils peuvent facilement se sentir démunis lorsque la personne qu’ils aiment vit avec une douleur invalidante.

Ceux d’entre nous qui bénéficient d’un tel soutien se sentent souvent coupables. Ce n’est pas juste pour notre famille et nos amis, qui n’ont pas demandé à vivre cela.

Voici quelques-unes des choses que nos proches peuvent faire pour nous soutenir dans notre parcours avec la douleur.

Se renseigner sur la migraine

Comprendre véritablement ce qu’est la migraine aura une grande incidence sur votre façon d’aider l’être cher. Beaucoup de gens ne réalisent pas à quel point cette maladie peut être grave. Certaines personnes considèrent que la migraine n’est « qu’un mal de tête » que l’on peut soulager avec de l’aspirine. Cette fausse perception entraîne une stigmatisation et un manque de compréhension, d’empathie et de sensibilité.

Par l’éducation, nous pouvons diminuer la stigmatisation et cesser de blâmer la personne qui est aux prises avec la migraine.

Selon la troisième édition de la classification internationale des céphalées, la migraine est une céphalée récurrente qui cause des épisodes de douleur pouvant durer de 4 à 72 heures.

Les symptômes courants comprennent une douleur pouvant toucher un seul côté de la tête, accompagnée de pulsations modérées ou sévères, de nausées, et d’une sensibilité à la lumière et aux sons; la douleur peut être aggravée par l’activité physique.

Près de 40 millions d’Américains — femmes, hommes et enfants — sont aux prises avec la migraine. Environ 4 millions d’adultes sont atteints de migraine chronique, souffrant de maux de tête au moins 15 jours par mois.

Les conséquences de la migraine sont plus graves qu’on ne le pense

La migraine a des conséquences non seulement sur la personne qui en est atteinte, mais aussi sur les milieux de travail, les familles et l’économie. Une étude a révélé que 63 pour cent des personnes aux prises avec la migraine sont préoccupées par leur productivité, tandis que 45 pour cent d’entre elles craignent de ne pas pouvoir travailler.

De plus, les répercussions sociales et économiques de la migraine représentent un enjeu de santé publique. Aux États-Unis, les soins de santé et la perte de productivité associés à la migraine coûtent environ 36 milliards de dollars par année. Les familles où l’un des membres est atteint de migraine payent 70 pour cent plus cher en soins de santé que les familles où personne n’en est atteint.

Pourtant, malgré les effets dévastateurs de la migraine, celle-ci demeure sous-traitée et fréquemment non diagnostiquée.

Ce que vous pouvez faire pour aider

Il existe bien des façons de soutenir un être cher atteint de migraine :

Impliquez-vous

Si possible, accompagnez votre proche à ses rendez-vous chez le médecin. Vous pourriez avoir des questions auxquelles il n’a pas pensé. Notez-les avant le rendez-vous. Si vous savez que la consultation sera de courte durée, vous pouvez lui envoyer vos questions par courriel à l’avance.

Veillez à ce que les visites chez le médecin soient le plus productives possible. Votre proche appréciera votre participation active à ses soins de santé.

Aidez votre proche à aménager sa pièce « anti-migraine »

Que ce soit la chambre à coucher, la salle familiale ou le bureau, les personnes atteintes de migraine ont une pièce de prédilection durant leurs crises.

Ma chambre à coucher est devenue mon « repaire ». J’y ai installé des stores opaques pour bloquer la lumière du soleil. Il y a aussi un mini-réfrigérateur où je garde du soda au gingembre, de l’eau et des sacs réfrigérants. Pour terminer, il y a une télévision intelligente qui me permet de regarder mes films et mes émissions préférées en tout temps en réduisant au minimum la luminosité.

Veillez à ce que votre proche dispose de tous les articles réconfortants dont il a besoin dans sa pièce préférée lors d’une crise migraineuse. Les articles suivants devraient être facilement accessibles : médicaments, bouchons d’oreilles, masque de sommeil, lunettes teintées pour la migraine, coussins chauffants et sacs réfrigérants.

Participez à des activités de sensibilisation à la migraine

Chaque année, de nombreux événements sont organisés pour éduquer et sensibiliser la population à la migraine. Si aucune marche ou course n’a lieu dans votre région, ou si une telle activité est trop exigeante physiquement pour votre proche, vous pouvez aussi participer à une course virtuelle.

Ce type d’événement vous donne l’occasion d’amasser des fonds pour aider à financer la recherche sur la migraine.

Établissez un plan pour les visites à l’urgence

Parfois, les crises migraineuses sont si intenses qu’une visite à l’urgence est nécessaire. Si votre proche doit souvent aller à l’urgence, il serait bon de mettre en place un protocole.

Faites équipe avec son médecin traitant pour établir un plan de traitement, validé par ce dernier, à utiliser lorsqu’une visite à l’urgence est nécessaire. Ce plan devrait comprendre une liste des médicaments à prendre, y compris les posologies, et un résumé des antécédents du patient en matière de migraine.

Ainsi, moins les médecins de l’urgence devront poser de questions au sujet de la douleur ressentie par votre proche, plus celui-ci pourra être traité rapidement et efficacement.

Obtenez du soutien vous aussi

Recherchez des groupes de soutien destinés aux aidants naturels dans votre région ou en ligne. Il est important que vous preniez soin de vous aussi!

Ce n’est pas tout le monde qui comprend à quel point il est exigeant de prendre soin d’un proche qui est malade et handicapé. L’aidant peut ressentir une foule d’émotions, parfaitement normales, mais souvent douloureuses, face à son rôle. Vous pourriez ressentir de la frustration, du désespoir, de la culpabilité ou de la solitude. Échanger avec des personnes qui vivent la même chose vous aidera à mieux composer avec la situation à long terme.

Ce qu’il faut retenir

Prendre soin d’une personne aux prises avec la migraine peut être difficile. Recherchez de l’information factuelle sur cette maladie et trouvez des moyens de soutenir votre proche. Accompagnez-le à ses rendez-vous médicaux ou participez à des activités de sensibilisation. Cela vous permettra non seulement d’aider votre proche, mais aussi d’accroître votre compréhension et votre acceptation.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Comment parler de la migraine à votre partenaire

Par Sarah Rathsack
Lire la suite

Tenir le coup malgré la migraine

Par Sarah Rathsack
Lire la suite

5 choses surprenantes qui aggravent mes crises migraineuses

Par Danielle Newport Fancher
Lire la suite