1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. Votre alimentation peut-elle avoir une incidence sur votre asthme?

Votre alimentation peut-elle avoir une incidence sur votre asthme?

Getty Images/

Prenez un moment pour penser au dernier repas que vous avez pris. Avait-il une odeur agréable? Semblait-il appétissant? Était-il équilibré?

On ne mange pas que pour assurer notre survie. D’après le U.S. Department of Labor, le temps que nous passons à table et à préparer les repas s’élève à au moins une heure chaque jour. Qu’on les prenne dans un cadre social, pour se réconforter, par nostalgie ou simplement parce qu’il faut bien manger, les repas font partie de la vie quotidienne de chacun.

Ceux qui d'entre nous vivent avec l'asthme savent que cette affection peut également occuper une bonne partie de notre vie quotidienne.

J'ai presque toujours fait de l’asthme, si bien que trouver des moyens de faire face à ses répercussions sur ma vie quotidienne n'a rien de nouveau pour moi. Mais après avoir reçu un diagnostic d'intolérance au gluten et d'allergies alimentaires il y a quelques années, j'ai dû apporter de sérieux changements à mon alimentation. Cela m'a incité à me demander quel effet alimentation générale, ou même certains aliments, avait sur ma santé globale, y compris sur mon asthme.

Quelle incidence, à vrai dire, les aliments ont-ils sur la façon dont je me sens? Que signifie bien manger lorsqu’on est asthmatique? À quoi ressemble le carrefour où la prise en charge de l’asthme et le régime alimentaire se rencontrent?

Le rôle que joue votre alimentation

Chacun a son propre rapport à l’alimentation. Certaines personnes préfèrent planifier leurs repas, afin de s’assurer que leur apport en nutriments soit adéquat. D’autres sont un tantinet plus impulsifs dans leurs choix et optent pour ce qui leur fait cruellement envie à l’instant même. J’aime à penser, cependant, que la plupart des gens veulent que leurs repas soient à la fois agréables et nourrissants pour leur corps.

Nous avons tous entendu l’adage selon lequel « vous êtes ce que vous mangez ». Donc s’il faut en croire ce que dit l’adage, si vous vous alimentez bien, vous vous porterez bien aussi. Toutefois, si vous mangez de grandes quantités d’aliments transformés de piètre qualité, il y a des chances que votre corps et vous-même ne soyez pas au mieux. La même logique peut s’appliquer lorsqu’il est question de l’asthme.

En fait, une étude a observé une association entre la consommation abondante de prêt-à-manger et l’augmentation du risque d’asthme grave chez les enfants et les adolescents. La même étude a également observé que la consommation régulière de fruits et légumes avait un effet protecteur sur les symptômes de l’asthme.

Il y a quelques années, j’avais commencé à remarquer que lorsque je mangeais certains aliments — en particulier des aliments frits —, cela déclenchait des poussés de symptômes. J’en parlai à ma diététicienne, qui me dit que certains aliments causaient plus d’inflammation que d’autres, et que l’inflammation pouvait avoir une incidence sur mes symptômes asthmatiques.

Par exemple, le sucre raffiné, les sodas, la viande rouge, la margarine et, pour mon plus grand désespoir, les frites, ont tous tendance à causer de l’inflammation. J’adore les frites, mais j’ai remarqué que lorsque j’en mange en quantités abondantes, je commence à avoir de la difficulté à respirer. Comme pour toute bonne chose, la modération a bien meilleur goût!

Il existe également des preuves selon lesquelles certains aliments et boissons peuvent avoir un effet soit positif, soit négatif sur la maîtrise de l’asthme. Les régimes alimentaires occidental et méditerranéen sont les deux régimes les plus étudiés et, en ce qui concerne le rapport entre la consommation de fruits et légumes et la consommation de desserts et de lipides, les deux sont le contraire l’un de l’autre.

Le régime alimentaire occidental typique peut favoriser un environnement pro-inflammatoire tandis que le méditerranéen a exactement l’effet opposé. Ces différences pourraient également être responsables d’une piètre maîtrise de l’asthme et du risque de complications futures.

Bien qu’une alimentation équilibrée soit certainement favorable pour la santé en général, en ce qui concerne l’asthme, il n’existe aucune preuve concluante qu’un régime alimentaire ou un ensemble d’aliments donnés ait de meilleurs effets qu’un autre sur la santé. Il faudra davantage de données probantes pour établir des recommandations futures, aussi devriez-vous toujours consulter votre médecin si vous avez l’intention de maîtriser votre asthme grâce à des habitudes alimentaires.

Régime alimentaire et asthme

Bien qu’il n’existe pas de « régime alimentaire pour asthmatiques » qui permette de maîtriser les symptômes, la recherche montre que la consommation de fruits, de légumes et d’aliments anti-inflammatoires en plus grandes quantités peut avoir un effet favorable sur la santé en général et pourrait avoir un effet positif sur les symptômes asthmatiques.

Ma quête personnelle d’une meilleure santé m’a appris qu’avoir un régime alimentaire sain implique davantage que juste perdre du poids ou adhérer à la mode du moment. Bien s’alimenter constitue un mode de vie, et trouver ce qui fonctionne bien pour vous peut prendre du temps. Avoir une alimentation riche en nutriments, faire de l’exercice et prendre soin de votre corps avec amour sont trois choses toutes aussi importantes les unes que les autres pour être en bonne santé, et ce ne sont que quelques-uns des éléments de votre plan de traitement de l’asthme.

Lorsque vous mettrez au point un plan de traitement de vos symptômes asthmatiques avec votre médecin, ne négligez pas l’importance de l’alimentation. Prêtez attention aux aliments dont la consommation ne vous fait pas, car ils peuvent déclencher des symptômes — en particulier si vous avez des allergies alimentaires. Renseignez-vous sur les principes d’une bonne alimentation et sur les moyens de vous procurer les bons nutriments. Si vous êtes pris de court, cherchez conseil auprès de votre médecin et demandez-lui de vous recommander des sources d’information sur le sujet. Essayez de nouvelles choses et soyez créatif!

Bien sûr certains obstacles se dresseront devant vous. Au début, j’avais de la difficulté à planifier mes repas et à faire des choix sains au restaurant, mais avec un peu de temps et en s’y prenant d’avance, c’est possible d’y arriver.

Les efforts que vous y mettrez rapporteront à long terme. Avoir de bonnes habitudes alimentaires peut changer votre vie pour le mieux, et choisir vos aliments avec plus de circonspection peut, à long terme, vous aider à prendre en charge vos symptômes asthmatiques et votre santé. Si vous n’êtes pas sûr de savoir par où commencer, parlez-en à votre médecin.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Comment faire une course quand on est asthmatique

Par Beki Cadd
Lire la suite

Comment mes émotions influent sur mes symptômes d’asthme

Par Cróna Tansey
Lire la suite

Parler de l’asthme aux enfants

Par Michelle Rivas
Lire la suite