1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. Les symptômes d’asthme qu’il ne faut pas négliger

Les symptômes d’asthme qu’il ne faut pas négliger

Getty Images/

Il peut parfois être difficile de situer avec précision la ligne qui sépare les symptômes ennuyeux des symptômes potentiellement dangereux qui nécessitent un traitement médical.

Même si j’ai l’impression de connaître assez bien mon asthme, je me suis demandé plusieurs fois où se situait cette frontière, c’est-à-dire à quel moment mes symptômes seraient assez graves pour que je doive me rendre à l’urgence.

Heureusement, cela ne m’est pas arrivé, mais au fil des ans, il y a eu des moments où j’ai dû obtenir des soins médicaux pour mon asthme.

La connaissance de votre affection peut vous aider à déceler les signaux d’alarme qui indiquent, sans plus de conjecture, qu’il est temps d’appeler votre médecin ou de vous rendre à l’urgence.

Les symptômes d’asthme dont vous ne devez pas faire fi

Les symptômes asthmatiques peuvent souvent être traités à la maison, à l’aide de médicaments prescrits par le médecin. Cependant, il peut arriver que vos symptômes ne répondent pas aux médicaments ou qu’ils soient plus intenses que d’habitude.

Si vous avez des symptômes anormaux ou ne répondez pas à vos médicaments, mieux vaut appeler votre médecin et lui expliquer la situation. Il vous guidera sur les étapes ultérieures à suivre.

À mon avis, et d’après mon expérience, il vaut toujours mieux pécher par excès de prudence. Si pour une raison ou une autre vous n’arriviez pas à joindre votre médecin, vous pourriez envisager de vous rendre au service des urgences ou au centre de soins d’urgence le plus proche.

Selon la Mayo Clinic, les signes suivants témoignent d’une crise d’asthme potentiellement grave :

  • essoufflement prononcé, nettement plus pénible qu’en temps normal ou qui survient au repos
  • respiration sifflante intense
  • toux grave, impossible à arrêter
  • débit expiratoire de pointe (DEP) se situant dans la valeur inférieure de votre « zone jaune » ou dans votre « zone rouge » (< 60 % de votre meilleur DEP personnel)
  • symptômes qui ne s’améliorent pas après l’emploi d’un médicament de secours ou obligation d’utiliser plus de doses qu’en temps normal

La Cleveland Clinic note elle aussi des symptômes qui nécessitent une attention médicale immédiate. Ces symptômes sont notamment :

  • un changement de la couleur de la peau, ce qui peut comprendre une décoloration (pâleur) ou un bleuissement des lèvres ou des ongles
  • des troubles de l’élocution
  • une douleur et/ou une oppression thoraciques, ou la sensation de ne pas pouvoir expirer complètement

Ma devise : Fiez-vous à vos tripes (ou plutôt, dans ce cas-ci, à vos poumons). Si vous avez l’impression que vous devriez vous rendre à l’hôpital, écoutez votre corps et suivez votre instinct!

Songez à établir un plan d’action contre l’asthme

Créer un plan d’action contre l’asthme m’a également aidée à mieux maîtriser mon asthme au fil des années. Cela peut valoir la peine de créer votre propre plan d’action avec votre médecin un jour ou vous vous sentez bien. Déterminer d’avance les situations qui requièrent des soins d’urgence et les étapes à suivre pourrait vous sauver la vie.

Créé en collaboration avec votre médecin, le plan d’action contre l’asthme vise à vous aider à répondre de la meilleure façon qui soit à vos symptômes d’asthme, que ceux-ci soient légers, modérés ou graves, ou encore qu’ils menacent votre pronostic vital. Il existe plusieurs plans d’action contre l’asthme sur le Web. En voici deux exemples, un en anglais ici, un autre en français .

Votre plan d’action contre l’asthme peut être appelé à changer avec le temps. Il est donc important de le réviser régulièrement avec le médecin.

Créer un plan d’action contre l’asthme peut vous aider à être mieux préparé en cas d’urgence. En l’établissant avec votre médecin, vous pourrez vous familiariser avec vos signaux particuliers ainsi qu’avec les autres symptômes qui justifient une visite à l’urgence.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Comment faire une course quand on est asthmatique

Par Beki Cadd
Lire la suite

Comment mes émotions influent sur mes symptômes d’asthme

Par Cróna Tansey
Lire la suite

Parler de l’asthme aux enfants

Par Michelle Rivas
Lire la suite