1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. Conseils pour une meilleure nuit de sommeil quand on souffre d’asthme

Conseils pour une meilleure nuit de sommeil quand on souffre d’asthme

Getty Images / PeopleImages

D’après les données les plus récentes du sondage Sleep in America de la National Sleep Foundation, 65 % des Américains ont le sentiment d’avoir besoin d’une bonne dose de sommeil pour être productifs durant les heures de veille. Toutefois, seulement 10 % d’entre eux disent prioriser réellement le fait de dormir suffisamment en vue du lendemain.

Si le sommeil n’est pas une priorité pour vous, ça devrait l’être. Surtout si vous êtes asthmatique. D’après les Centers for Disease Control and Prevention, pour jouir d’une santé optimale et d’un bien-être global, les adultes ont besoin d’au moins sept heures de sommeil ou plus.

Si, comme moi, vous êtes asthmatique, vous êtes le premier à savoir à quel point cela peut perturber le sommeil. Pareils problèmes peuvent être source d’agitation et vous faire hésiter à aller au lit.

La toux, la respiration sifflante et l’essoufflement sont parmi les problèmes les plus courants chez les personnes atteintes d’asthme. D’après une étude menée en 2014, jusqu’à 90 % des personnes souffrant d’asthme signalent un certain degré de respiration sifflante ou de toux la nuit. Ce phénomène porte le nom d’asthme nocturne.

Il existe diverses raisons à ces troubles du sommeil, notamment la perturbation du rythme circadien (le niveau d’état de veille le jour ou la nuit). L’augmentation de la résistance des voies aériennes qui survient lorsqu’on est en position couchée pourrait aussi en être la raison.

Il m’est arrivé de connaître l’un ou l’autre de ces problèmes, sinon tous, à un moment ou à un autre. En général, ils sont causés par des facteurs de déclenchement de l’asthme, par une maladie ou encore par le stress. Il n’est pas inhabituel de se sentir sonné en se réveillant le matin, ou fatigué au cours de la journée.  On peut facilement mettre ça sur le compte d’une mauvaise nuit de sommeil, mais il peut y avoir plus.

Reconnaître les effets négatifs de l’asthme sur votre sommeil est la première étape pour apprendre à composer avec ce problème et connaître des nuits plus reposantes. Alors comment faire pour avoir une bonne nuit de repos quand on est asthmatique? Voyons ça de plus près.

Comment composer avec ces problèmes?

Suivez les conseils de votre médecin

Votre fournisseur de soins de santé peut vous aider à prendre en charge vos symptômes d’asthme. Il est important de suivre votre traitement et de prendre contact avec lui si vous avez des questions.

Si vous n’avez pas de plan de traitement, ou si vous croyez que le vôtre doit être révisé, demandez à votre médecin ce qui vous convient le mieux et ce qui répond le mieux à vos besoins.

Essayez la respiration à lèvres pincées

La respiration à lèvres pincées peut libérer l’air emprisonné dans vos poumons, améliorer votre ventilation, ralentir votre fréquence respiratoire, vous procurer une relaxation générale et plus encore. Cette technique n’est pas bénéfique que pour les symptômes de l’asthme, aussi peut-il être utile de la maîtriser. Dans mon cas, je me suis aperçue qu’elle m’aide beaucoup lorsque j’éprouve des problèmes respiratoires.

Voici ce qu’il faut faire :

  • Commencez d’abord par inspirer lentement pendant deux secondes.
  • Ensuite, pincez vos lèvres comme si vous vous apprêtiez à siffler, puis expirez lentement tout en comptant jusqu’à quatre.

Cela vous paraîtra étrange au début, mais plus vous pratiquerez cette technique, plus elle sera facile à appliquer lorsque vous aurez des difficultés respiratoires.

Parlez de l’apnée du sommeil avec votre médecin

S’il vous arrive souvent de vous réveiller la nuit, ou si vous avez de grandes difficultés à respirer, vous pourriez demander à passer un test d’apnée du sommeil. Selon l’American Thoracic Society, les personnes qui font de l’asthme sont exposées à un risque d’apnée du sommeil.

L’apnée du sommeil est une affection qui entraîne des interruptions répétées de la respiration pendant que vous dormez. Elle peut donc perturber le sommeil, causer de la fatigue diurne et être source d’irritabilité.

Selon la gravité de vos symptômes, votre médecin peut vous adresser à un centre de traitement des troubles du sommeil ou vous demander de passer un test de sommeil à domicile. Il peut aussi vous aider à trouver un plan de prise en charge approprié si vous souffrez effectivement d’apnée du sommeil ou d’un autre trouble du sommeil.

Nettoyez votre chambre à coucher régulièrement

Les acariens sont des déclencheurs d’asthme courants. Nettoyer la chambre à coucher aide souvent à en diminuer les effets. Vous auriez intérêt à utiliser un aspirateur doté d’un filtre à particules de très haute efficacité (HEPA) pour éliminer les acariens et leurs déchets de votre chambre.

De plus, le lavage hebdomadaire de la literie peut aider à tenir les acariens à distance. Personnellement, j’ai recouvert mon matelas et mes oreillers de housses antiallergiques, afin d’empêcher les acariens de pénétrer à l’intérieur, et j’ai constaté une différence.

Pensez à vous procurer un humidificateur

Je n’ai commencé à utiliser un humidificateur qu’il y a deux ans. Je n’avais pas réalisé à quel point j’en avais besoin — surtout en hiver, lorsque l’air est froid et sec et que j’augmente le chauffage dans la maison. L’air chaud et sec peut être irritant pour ma gorge et mon nez, et je me suis rendu compte que l’emploi d’un humidificateur aide à soulager ces symptômes.

C’est toujours une bonne idée d’en parler avec son médecin d’abord. En effet, bien que les humidificateurs puissent aider à faciliter la respiration, ils peuvent aussi faire augmenter la quantité d’acariens et de spores de moisissures dans la maison, ce qui peut exacerber davantage vos symptômes asthmatiques, surtout si vous avez aussi des allergies.

Votre médecin pourra vous dire si un humidificateur a des chances d’améliorer vos symptômes et vous indiquer quelles sont les mesures de précautions à prendre si vous en utilisez un.

Ce qu’il faut retenir

Le sommeil fait partie intégrante de notre vie et nous aide à fonctionner à notre plein potentiel chaque jour. En vous attaquant à ces problèmes de sommeil courants, non seulement vous sentirez-vous mieux, mais vous serez davantage en mesure de maîtriser vos symptômes d’asthme et dormirez plus paisiblement.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Comment faire une course quand on est asthmatique

Par Beki Cadd
Lire la suite

Comment mes émotions influent sur mes symptômes d’asthme

Par Cróna Tansey
Lire la suite

Parler de l’asthme aux enfants

Par Michelle Rivas
Lire la suite