1. Face au quotidien
  2. Toutes les histoires
  3. Cinq conseils pour composer avec la fatigue durant vos traitements contre le cancer

Cinq conseils pour composer avec la fatigue durant vos traitements contre le cancer

Getty Images / monkeybusinessimages

La fatigue compte parmi les principales préoccupations des personnes qui reçoivent des traitements contre le cancer. Chimiothérapie, radiothérapie, traitements biologiques et médicaments antidouleur peuvent tous causer fatigue, faiblesse et épuisement. En ce qui me concerne, les pires effets secondaires du traitement contre le cancer de la prostate étaient une fatigue invalidante et la dépression.

Chaque personne est différente pour ce qui est de la fatigue ressentie et ce qui aide à faire le plein d’énergie. Vous devriez consulter votre fournisseur de soins de santé pour connaître les mesures à prendre pour augmenter votre niveau d’énergie.

Entre-temps, voici quelques-unes des stratégies que j’ai trouvées pour combattre la fatigue au fil des ans.

Demeurez actif

Je n’ai jamais été du genre à m’entraîner, et l’activité physique était la dernière chose que j’avais en tête lorsque j’ai entrepris mes traitements contre le cancer. Tout ce que je voulais faire c’était de rester assis sur le canapé. Heureusement, ma conjointe n’était pas près de me laisser faire.

Elle me faisait faire de courtes promenades. Ces promenades se sont allongées. Elle m’a sauvé.

L’activité physique est indispensable. C’est fou ce que bouger un peu et prendre l’air frais a comme effets sur la fatigue. Le truc, c’est de se fixer un but réaliste et de ne pas le perdre de vue. Commencez doucement, puis visez à terme de faire de trois à cinq heures d’activité modérée, comme la marche, par semaine.

Certains hommes me disent qu’ils ont de la peine à marcher même sur de courtes distances. Je leur réponds invariablement la même chose : Marchez sur une courte distance. Vous irez un peu plus loin le lendemain.

Je parcourais seulement 500 mètres lors de mes premières promenades avec ma conjointe. Nous avons marché ainsi chaque jour pendant deux semaines, avant d’allonger la distance et d’ajouter de petites côtes. Elle m’a ensuite acheté une bicyclette et un kayak. Un jour, nous avons commencé à faire de la bicyclette.

Au début, je détestais l’activité physique. Mais j’ai fini par anticiper nos promenades et nos randonnées avec plaisir, à mesure que celles-ci s’allongeaient et devenaient plus difficiles. Je commençais aussi à avoir plus d’énergie et à me sentir mieux.

Ma conjointe et moi faisons maintenant des randonnées de 25 km pendant les mois chauds de l’année. Nous sommes de grands amateurs de randonnées. Le Mt. St. Helens Volcanic Monument renferme une abondance de sentiers. À ce jour, je sens la fatigue me gagner lorsque je cesse de faire régulièrement de l’activité physique.

Mangez pour combattre la fatigue

Votre alimentation peut vous aider à combattre la fatigue liée aux traitements.

De nombreux patients atteints de cancer font de l’anémie causée par la radiothérapie, la chimiothérapie, un faible taux de fer dans le sang ou le cancer même. L’anémie consiste en un taux d’hémoglobine, la composante des globules rouges qui transporte l’oxygène, plus faible que la normale. La fatigue est l’un des symptômes courants de l’anémie.

Votre équipe de soins surveillera votre bilan sanguin durant vos traitements. Par contre, n’hésitez pas à parler à votre médecin si vous croyez être anémique. Une bonne façon de contrer l’anémie consiste à manger des aliments riches en fer, y compris des légumes feuillus verts, des légumineuses, des patates douces, du poisson et de la viande.

Comme je viens du sud-ouest de Washington, une région montagneuse, j’ai grandi en mangeant du gibier sauvage et du poisson. J’ai initié ma conjointe, qui était végétarienne, au steak de wapiti et elle a adoré. La viande de gibier sauvage est maigre et ne contient aucun antibiotique ni hormone de croissance. Sans compter que ça a meilleur goût!

Nos repas comprennent une petite portion de protéine animale que nous complétons avec une abondance de fruits et de légumes biologiques. Ce régime me permet de combattre la fatigue.

Je connais des personnes atteintes de cancer qui ne jurent que par le végétalisme pour surmonter la fatigue. Consultez votre médecin et, si possible, une nutritionniste pour déterminer quel type d’alimentation vous conviendrait.

Consultez votre médecin à propos des suppléments

La première personne qui a utilisé l’expression « là où le soleil ne brille jamais » parlait sûrement de ma région. Nous vivons à quelques heures au sud de Seattle, dans l’état de Washington. Nous avons parfois l’impression que le soleil ne se pointera jamais.

Notre corps fabrique de la vitamine D lorsque nous nous exposons au soleil. Le manque de soleil peut entraîner une carence en vitamine D et causer des symptômes de dépression et de fatigue.

Cela dit, tous ne subissent pas une carence en vitamine D. Consultez votre médecin si vous pensez que c’est votre cas.

Je ne suis pas un grand amateur de suppléments. J’en prends toutefois quelques-uns sous la supervision de mon oncologue pour m’aider à surmonter la fatigue. Je prends de la vitamine D et parfois une multivitamine d’origine naturelle lorsque les fruits et légumes biologiques sont moins accessibles en hiver. Certaines études se sont également penchées sur l’utilisation des suppléments de L-carnitine et de ginseng pour combattre la fatigue associée au cancer. Assurez-vous de consulter votre fournisseur de soins de santé avant de prendre tout supplément.

Dormez pour combattre la fatigue

Je n’ai pas le sommeil facile. En tant que patient cancéreux, j’avais de la difficulté à m’endormir. J’avais encore plus de difficulté à rester endormi.

Il est essentiel de dormir suffisamment pour combattre la fatigue. Le sommeil aide votre organisme à rétablir votre équilibre hormonal. Il aide votre cerveau à fonctionner adéquatement afin que vous puissiez apprendre et retenir de nouvelles informations. Le sommeil améliore la prise de décisions et les aptitudes pour la résolution de problèmes. Notre cerveau est affecté par le manque de sommeil, qui nous fait perdre notre capacité à penser clairement. Le manque de sommeil a même été lié à la dépression.

Sur l’avis de mon médecin, j’ai commencé à utiliser des aide-sommeil en vente libre peu après avoir reçu mon diagnostic. Par après, j’ai commencé à prendre de la mélatonine chaque soir, environ une heure avant le coucher. J’ai trouvé que ça m’aidait à dormir, mais assurez-vous de parler à votre médecin avant de prendre tout supplément.

Les personnes atteintes d’un cancer de la prostate peuvent aussi voir leur sommeil perturbé par leur besoin fréquent d’uriner, qui les oblige à se lever la nuit pour aller aux toilettes. Évitez de boire avant le coucher afin de réduire au minimum vos interruptions de sommeil. Videz complètement votre vessie avant de vous coucher. Évitez aussi de boire du café ou de l’alcool en soirée. (Ces conseils sont valables pour toute personne qui se réveille au milieu de la nuit pour aller aux toilettes!)

Enfin, rien ne peut se substituer à un matelas de bonne qualité. Depuis que nous avons changé notre matelas, je m’endors plus facilement, je dors mieux et je me sens reposé au réveil.

Demandez de l’aide pour traiter la dépression et l’anxiété

L’anxiété et la dépression sont plus fréquentes chez les personnes atteintes de cancer que dans la population générale. Le diagnostic de cancer peut faire peur. Le stress lié aux traitements et aux symptômes physiques, comme la douleur, les nausées et la fatigue, peut contribuer à la dépression.

La dépression peut, en retour, causer de la fatigue. Vous pourriez avoir de la difficulté à dormir et perdre votre intérêt pour les choses qui vous stimulaient auparavant.

Consultez votre médecin si vous vous sentez anxieux(se) ou dépassé(e) par votre diagnostic ou votre traitement. Vous pouvez obtenir de l’aide, y compris en suivant une psychothérapie, en prenant des médicaments ou auprès de groupes de soutien.

Je crois que la meilleure façon de combattre la fatigue est d’adopter une approche holistique. Nourrissez votre esprit, votre corps et votre âme, et faites autant d’exercice que votre état de santé vous le permet. Ces stratégies ont fonctionné dans mon cas.

Je combats un cancer de la prostate de stade 4 depuis plus de 13 ans. Aujourd’hui, je me sens bien. J’espère que je me sentirai bien demain aussi. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que ce soit le cas.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de composer avec le cancer, consultez votre médecin ou votre équipe de soins de santé.

J’ai trouvé cet article:

Partagez cet article:


Vous pourriez aussi être intéressé(e) par ce qui suit

Comment le cancer m’a changé en tant que personne

Par Alice May Purkiss
Lire la suite

Quatre conseils pour entretenir ses relations après avoir reçu un diagnostic de cancer

Par Alice May Purkiss
Lire la suite

Composer avec le cancer et la culpabilité du survivant

Par Alice May Purkiss
Lire la suite