Faites la rencontre de Sylvie Forté, à l’emploi de Teva Canada depuis plus de 30 ans

Trente ans après avoir accepté un emploi temporaire de 6 semaines, Sylvie est heureuse de faire le point sur son parcours professionnel exceptionnel à Teva Canada. Aujourd’hui, à titre de spécialiste, Marketing et communications, elle est responsable de la traduction vers le français du matériel produit par les services de la Commercialisation et des Affaires réglementaires de l’entreprise – un poste qui n’existait pas il y a trois décennies.

En 1992, fraîchement débarquée à Toronto avec sa jeune famille en provenance de Montréal, Sylvie était une adjointe de direction expérimentée qui cherchait activement du travail. Elle a été embauchée pour remplacer l’adjointe de Leslie Dan, le fondateur de Novopharm. À la fin de son contrat, Sylvie a accepté un poste de guide, faisant visiter les installations à des groupes d’au moins 40 personnes par semaine.

« J’ai dû me familiariser avec l’histoire de l’entreprise, car je devais en parler aux visiteurs, se souvient-elle. J’ai donc tissé des liens : que ce soit au Contrôle de la qualité ou dans le laboratoire de microbiologie, j’ai fait la connaissance des autres employés. »

Elle voyait aussi un nombre croissant de documents et a réalisé que ses compétences uniques pourraient bénéficier à l’entreprise. « J’ai en quelque sorte créé mon propre emploi », dit-elle. Au début, il s’agissait d’une entente informelle, mais très rapidement, les demandes de traduction se sont multipliées. Elle s’est trouvée à travailler sur de gros mandats, ce qui lui a fait prendre conscience de ce qui suit : « De plus en plus, je constatais que je devais me doter des bons outils pour faire un meilleur travail », dit-elle.

Ses supérieurs et ses collègues lui ayant accordé leur plein soutien, Sylvie s’est inscrite au programme de B.A. spécialisé en traduction à l’Université York. Partageant son temps entre des études à temps partiel, un emploi à temps plein et une maisonnée occupée (comprenant deux jeunes enfants), il lui a fallu cinq ans pour obtenir son diplôme. Avec le recul, elle soutient que même si c’était une période mouvementée, ça en a valu la peine. Son mérite exceptionnel a été souligné par la présence de son supérieur à sa collation des grades, et Leslie Dan l’a félicitée pour ses réalisations.

« C’était vraiment agréable pour moi de constater qu’on m’a soutenue jusqu’au bout. On a fait preuve de souplesse à mon égard, ce que j’ai grandement apprécié. C’était très motivant, et c’est pourquoi je suis restée à Teva; je considère qu’on m’a fait cette place. »

Teva comptant une gamme de plus de 300 produits, Sylvie ne chôme pas – mais elle continue d’adorer son travail ainsi que les gens qu’elle a appris à connaître au fil du temps. « Chaque mandat est différent, ce qui me permet de continuer à évoluer », explique-t-elle. Mon travail est toujours différent. Même si le processus est le même, ce que je produis est unique. ».

Sylvie est fière de travailler pour une entreprise qui accorde la priorité aux clients et aux patients et qui redonne lorsqu’elle en a l’occasion. Elle souligne que Teva apporte son soutien dans de nombreux pays sur la planète par ses dons de médicaments.

Ce soutien et cet engagement, en plus des amitiés qu’elle a forgées et de la culture de collaboration qui prévaut à Teva, ont posé les bases solides d’une longue carrière enrichissante.

« Travailler dans un bon environnement est une grande source de motivation », affirme Sylvie. Ce que j’accomplis avec les autres et pour les autres est ce qui rend mon travail intéressant. Certains de mes collègues sont à Teva depuis 10 à 15 ans, et notre travail ensemble, notre collaboration, sont uniques; c’est ce qui nous donne envie de rester. Nous savons que c’est précieux. »

Faites la rencontre de Sean Steenson, à l’emploi de Teva Canada depuis plus de 40 ans

Faites la rencontre de Sean Steenson, à l’emploi de Teva Canada depuis plus de 40 ans

Faites la rencontre de Brenda Brett, une employée de Teva depuis plus de 40 ans

Faites la rencontre de Brenda Brett, une employée de Teva depuis plus de 40 ans