Toux et rhume

Calmylin® Original

Indications

À saveur de framboise, Calmylin® Original est un expectorant, un antihistaminique et un antitussif.

Posologie / directives d’utilisation

Adultes : Prendre 2 cuillerées à thé (10 mL) toutes les 4 heures.

Important : Ne pas prendre plus de 4 doses par jour ou comme prescrit par le médecin.

Cette préparation contient de la codéine et ne doit être administrée aux enfants que sur ordonnance d’un médecin ou d’un dentiste.


Ingrédients

Chaque 5 mL (1 cuillerée à thé) de sirop contient : 3,3 mg de phosphate de codéine, 12,5 mg de chlorhydrate de diphenhydramine et 125 mg de chlorure d’ammonium.

Ingrédients non médicinaux : AD&C jaune no 6, alcool, amaranthe, eau purifiée, glycérine, menthol, saveur de framboise, siméthicone, sorbitol et sucrose.


Entreposage

Conserver ce produit entre 15 °C et 30 °C.

GARDER HORS DE LA VUE ET DE LA PORTÉE DES ENFANTS.


Précautions

En cas de surdosage : Appeler un centre antipoison ou un médecin, même si vous ne présentez aucun signe ni symptôme.

Ne pas dépasser la posologie recommandée.

Peut causer de la somnolence. Éviter les boissons alcoolisées, de conduire ou d’entreprendre des activités exigeant de la vigilance.

Ne pas prendre si : vous êtes allergique à la codéine ou à tout autre opiacé, au chlorhydrate de pseudoéphédrine ou à la guaifénésine; vous êtes au troisième trimestre de votre grossesse ou allaitez, car la codéine peut causer un tort grave au nourrisson; vous avez de la difficulté à respirer, ou êtes atteint d’asthme ou d’une autre maladie pulmonaire chronique; ou vous avez subi une blessure à la tête; vous présentez un risque d’occlusion intestinale; vous souffrez de crises épileptiques.

Consulter votre médecin avant l’emploi si : vous êtes atteint d’hypertension, d’une maladie du cœur ou de la glande thyroïde, du diabète, d’un glaucome, d’essoufflement, d’une toux persistante chronique; ou vous éprouvez de la difficulté à uriner en raison d’une hypertrophie de la prostate, vous êtes une personne âgée, vous êtes enceinte, vous prenez d’autres médicaments qui pourraient vous rendre somnolent ou moins alerte p. ex. des analgésiques narcotiques ou des antihistaminiques sédatifs, ou vous prenez un antidépresseur, y compris un inhibiteur de la monoamine-oxydase (MAO), tout autre médicament d’ordonnance ou produit de santé naturel; vous consommez 3 boissons alcoolisées par jour ou vous avez subi récemment une opération sous anesthésie générale.

Consultez votre médecin si vous éprouvez la sensation d’être sous sédation, somnolent ou désorienté, si vous avez une respiration superficielle ou vous êtes gravement constipé.

Si vos symptômes s’aggravent, s’ils persistent au-delà d’une semaine ou s’ils s’accompagnent de fièvre ou de sécrétions excessives, consulter un médecin.

Ne pas administrer un autre médicament contre la toux ou le rhume, car il pourrait causer du tort.