Toux et rhume

Balminil® DM

Indications

Balminil DM est utilisé pour la suppression de la toux sèche et quinteuse.

Posologie / directives d’utilisation

Adultes et enfants de 12 ans et plus : 2 cuillères à thé (10  mL) toutes les 6 à 8 heures. 

Enfants de 6 à 11 ans : 1 cuillère à thé (5 mL) toutes les 6 à 8 heures.

Enfants de 2 à 5 ans : ½ cuillère à thé (2,5 mL) toutes les 6 à 8 heures.

Important : La dose maximale recommandée est de 4 fois par jour.


Ingrédients

Chaque 5 mL de sirop contient : 15 mg de bromhydrate de dextrométhorphane.

Ingrédients non médicinaux : Acide citrique, AD&C jaune nº 6, arôme artificiel, benzoate de sodium, eau purifiée, propylèneglycol, sorbate de potassium et sorbitol. Alcohol-, gluten-, parabens-, sucrose-, sulfite- and tartrazine-free.


Entreposage

Conserver entre 15 °C et 30 °C.

Protéger du gel.

GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS.


Précautions

Ne pas dépasser la dose recommandée.

Avant de prescrire un médicament pour supprimer ou modifier la toux, il est important de s’assurer que la cause sous-jacente a été identifiée, que la modification de la toux n’augmentera pas le risque de complications cliniques ou physiologiques et que l’affection primitive est traitée adéquatement.

Cette préparation ne doit pas être administrée aux enfants de moins de 2 ans, sauf sur avis d’un médecin.

Si le médicament entraîne de la somnolence, réduire la posologie et éviter toute activité qui requiert de la vigilance.

En cas d’hypertension, d’affection cardiaque ou thyroïdienne, de diabète, d’alcoolisme chronique, d’hépatopathie ou de néphropathie graves, d’asthme, de pneumopathie ou d’essoufflement chroniques, de toux persistante ou chronique, de glaucome, de dysurie causée par une hypertrophie de la prostate, de grossesse, d’allaitement, de traitement antidépresseur ou de la prise d’un inhibiteur de la monoamine-oxydase (IMAO), consultez un médecin avant de prendre ce produit.

Ce produit ne doit pas être pris avec des boissons alcoolisées.

Consultez un médecin si vos symptômes s’aggravent, durent plus d’une semaine ou sont accompagnés de fièvre ou de sécrétions excessives.

L’administration d’autres médicaments qui dépriment le SNC (alcool compris), de phénothiazines ou d’antidépresseurs tricycliques en concomitance avec un produit contenant du dextrométhorphane commande la prudence et peut nécessiter une diminution de la posologie de ce dernier.

Le dextrométhorphane n’est pas recommandé chez les patients atteints d’asthme, sauf indications contraires du médecin.