Antihistaminique

Allernix Extra Fort

Indications

Allernix Extra Fort est doté de propriétés antihistaminiques, antiémétiques et antispasmodiques. L’emploi de ce médicament est recommandé pour le traitement des affections allergiques telles que le rhume des foins, l’urticaire, l’œdème de Quincke, la dermatite de contact, la dermatite atopique, la rhinite allergique, le prurit, les allergies gastro-intestinales, les allergies physiques, les réactions allergiques à la transfusion, les réactions à l’injection de produits de contraste et les réactions allergiques aux préparations thérapeutiques. La diphenhydramine est également recommandée pour le traitement des nausées et des vomissements postopératoires, pour le mal des transports et pour le traitement des enfants souffrant de troubles émotifs. Ce médicament ne doit pas être utilisé pendant une période prolongée et, sauf sur avis du médecin, la dose recommandée ne doit pas être dépassée.

Posologie / directives d’utilisation

Adultes : 25 mg à 50 mg, 3 ou 4 fois par jour.

Enfants de 10 à 12 ans : 25 mg, 3 ou 4 fois par jour ou tel que prescrit.

Lorsqu'il est utilisé pour le mal des transports, administrer ce médicament 30 minutes, ou de préférence 1 ou 2 heures avant l’événement susceptible de causer le mal des transports.

Important : Ces caplets ne sont pas recommandés chez les enfants de moins de 10 ans.


Ingrédients

Chaque caplet de 50 mg contient : 50 mg de chlorhydrate de diphenhydramine USP.

Ingrédients non médicinaux : Cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, dioxyde de titane, hydroxypropylcellulose, hydroxypropylméthycellulose, polyéthylèneglycol, povidone, sorbitol et stéarate de magnésium.

Exempt de : gluten, lactose, parabènes, saccharose, sulfites et tartrazine.


Entreposage

Conserver entre 15 °C et 30 °C.

Garder le flacon fermé hermétiquement, à l'abri de la lumière.

GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS.


Précautions

Ce médicament ne doit pas être utilisé pendant une période prolongée et, sauf sur avis du médecin, la dose recommandée ne doit pas être dépassée.

Ce médicament doit être utilisée avec une extrême prudence chez les patients qui souffrent de glaucome à angle étroit, d’ulcère gastroduodénal sténosant, d’obstruction pyloroduodénale, d’asthme, d’hypertrophie symptomatique de la prostate ou d’obstruction du col de la vessie.

Emploi non recommandé chez les enfants atteints d’une maladie pulmonaire chronique ou d’un glaucome.

Emploi chez les enfants : Un surdosage d’antihistaminiques chez les nourrissons et les enfants peut causer des hallucinations et des convulsions. Il peut également entraîner la mort du patient. Les antihistaminiques peuvent causer une diminution de la vigilance mentale chez les enfants et une stimulation chez les jeunes enfants.

Personnes âgées : Chez les personnes de 60 ans ou plus, les antihistaminiques risquent davantage de causer de la somnolence, des étourdissements, de la sédation et de l’hypotension.

Grossesse et allaitement : L’innocuité de la diphenhydramine n’a pas été établie durant la grossesse ou l’allaitement. Comme on a constaté la présence de faibles quantités d’antihistaminiques dans le lait maternel, l’emploi de ce médicament n’est pas recommandé durant l’allaitement, car les jeunes enfants sont plus sensibles aux effets indésirables des antihistaminiques comme l’excitabilité et l’irritabilité. Comme les antihistaminiques ont aussi tendance à diminuer les sécrétions corporelles, il est possible que la production du lait soit réduite chez certaines patientes.

Risques professionnels : Les patients doivent être avertis de s’abstenir de conduire un véhicule ou de faire fonctionner des machines jusqu’à ce que leur réponse au traitement soit connue.