Gestion de la douleur

Acetazone Forte C8

Indications

Acetazone Forte C8 est un analgésique et un myorésolutif.

Posologie / directives d’utilisation

Adultes et enfants de 12 ans et plus : 1 ou 2 comprimés toutes les 6 heures au besoin.

Important : Ne pas dépasser 8 comprimés par période de 24 heures.


Ingrédients

Chaque comprimé contient : 300 mg d'acétaminophène, 250 mg de chlorzoxazone et 8 mg de phosphate de codéine.


Entreposage

Garder le flacon fermé hermétiquement.

Garder à l'abri de la lumière et conserver entre 15 °C et 30 °C.

GARDER HORS DE LA VUE ET DE LA PORTÉE DES ENFANTS.


Précautions

Employer avec prudence chez les patients qui ont des allergies connues ou qui ont des antécédents de réaction allergique aux médicaments. En cas de réactions de sensibilité telles qu’urticaire, rougeur ou démangeaisons cutanées, interrompre la prise du médicament. Certains comptes rendus ont fait état de lésions hépatiques associées à l’emploi de produits contenant de la chlorzoxazone. Tout symptôme évocateur de dysfonction hépatique commande l’interruption du traitement.

Les comprimés Acetazone Forte doivent être utilisés avec prudence chez les patients souffrant d’insuffisance rénale grave.

Risques professionnels : L’utilisation d’Acetazone Forte peut causer de la somnolence, aussi les patients qui emploient ce médicament doivent-ils être mis en garde contre le risque de conduire un véhicule ou de faire fonctionner des machines dangereuses s’ils deviennent somnolents ou que leurs capacités mentales ou physiques faiblissent pendant le traitement.

Interactions médicamenteuses : Les patients qui reçoivent des antipsychotiques, des anxiolytiques ou d’autres dépresseurs du SNC (alcool compris) en concomitance avec ce médicament peuvent présenter une dépression additive du SNC. Si l’on envisage l’administration d’un tel traitement combiné, on doit alors réduire la dose de l’un des agents ou des deux.

Éviter la consommation d’alcool pendant l’emploi de ce produit.

Grossesse : Ce produit ne doit être employé durant la grossesse que si les avantages potentiels l’emportent sur les risques pour le fœtus.

Allaitement : Étant donné que leur innocuité n’a pas été établie chez les mères qui allaitent, la chlorzoxazone et l’acétaminophène ne sont pas recommandés durant l’allaitement. On ignore si la chlorzoxazone est excrétée dans le lait maternel. L’acétaminophène se retrouve dans le lait maternel, mais aux doses thérapeutiques, il est peu probable qu’il ait un effet nocif sur le nourrisson.

Enfants : L’innocuité et l’efficacité de ce médicament n’ayant pas été établies chez les enfants, son emploi n’est pas recommandé chez ces patients.