Skip to main content

Mois mondial de sensibilisation à la diversité

Teva commémore le mois de sensibilisation à la diversité en exposant le point de vue de la direction de ses groupes-ressources d’employés (GRE).

En l’honneur du mois mondial de sensibilisation à la diversité

Ce mois-ci, nous célébrons le mois mondial de sensibilisation à la diversité en rendant hommage aux mentalités, cultures et horizons différents de nos employés.

Teva s’est engagée à offrir un milieu de travail inclusif et diversifié qui englobe des personnes de milieux différents et qui encourage les employés à contribuer au succès de l’entreprise dans la mesure de leurs capacités en leur permettant de s’assumer pleinement. Les groupes-ressources d’employés (GRE) s’efforcent de multiplier les occasions de réseautage, de mentorat, de collaboration et de formation en leadership parmi les employés en fonction des caractéristiques et du vécu qu’ils ont en commun. Notre résolution de garder les mesures d’inclusion et de diversité (I&D) au centre de nos préoccupations n’a jamais été plus ferme.

Nous avons demandé aux membres de nos différents GRE d’exposer leur point de vue sur la force de l’inclusion et de la diversité au sein du personnel et sur la manière dont elles ont influencé leur carrière. Voici leur histoire!

Nathalie Magnus, directrice associée des affaires médicales pour les produits respiratoires (Canada), GRE Héritage noir

NathaliePicture.jpg

Je suis née et j’ai grandi à Toronto, la plus grande ville canadienne, ce qui signifie que j’ai eu la chance, tout au long de mes études et de ma carrière, d’avoir des camarades de classe, des collègues et des amis qui avaient des antécédents culturels différents et qui étaient de religions, de couleurs, d’allures et d’orientations sexuelles diverses. Presque toute ma vie, j’ai tenu ce fait pour acquis, mais l’occasion qui m’a été donnée de réfléchir à la manière dont cela a contribué à déterminer mon destin m’a amenée à conclure qu’il est indéniable que cela s’est révélé salutaire et a enrichi ma carrière et ma vie. Par la suite, j’ai déménagé à Montréal et poursuivi mes études supérieures à l’Université McGill. Cet établissement était une « mosaïque » d’étudiants et de professeurs représentant presque tous les continents. Ce qui nous unissait, c’était notre ardent désir d’apprendre et d’apporter notre contribution au monde de la recherche scientifique. Nos antécédents et notre vécu différents nous ont permis de mettre sur la table de nouveaux points de vue et approches qui ne l’auraient certainement pas été si nous étions tous les mêmes. En général, la communauté scientifique est un milieu sans frontières… et c’est ce que j’observe ici à Teva — une entreprise d’envergure multinationale au sein de laquelle le personnel des affaires médicales a souvent l’occasion de collaborer à l’atteinte de buts communs avec des collègues originaires de différents pays d’identités et de cultures uniques.

Je reconnais que j’ai eu des occasions providentielles et que cela n’est pas le cas de tous les membres de la communauté noire. En fait, très peu d’entre nous sont représentés dans les sciences de la santé (aussi bien dans les milieux scolaires que dans les milieux professionnels). J’étais l’une des deux personnes de race noire à obtenir un diplôme à la fin de mon année à l’université, et j’ai vécu une expérience similaire pour mes deux diplômes d’études supérieures. Je ne connais pas la raison de cette sous-représentation, mais nous devons nous demander ce qui peut être fait pour contribuer à renverser cette situation. Des programmes comme le programme de mentorat de la faculté de médecine de l’Université de Toronto pour les jeunes étudiants d’ascendance africaine offrent des occasions uniques aux étudiants de niveau secondaire qui sont curieux des sciences de la santé, et j’ajoute que ma participation à ce programme m’a beaucoup apporté. Je suis tout excitée à l’idée que le GRE Héritage noir de Teva travaille à parrainer des programmes de mentorat comme celui-là pour les jeunes de race noire à l’échelle de l’Amérique du Nord — une occasion d’améliorer notre représentation et d’apporter notre contribution dans le domaine des sciences de la santé.

Carlos Lopez, chef principal de l’analyse des données à Anda (É.-U.), GRE Fierté

CarlosLopez.jpg

Non seulement le GRE Fierté est pour moi l’occasion rêvée de réseauter, mais il donne aussi à toute notre équipe la possibilité de promouvoir l’égalité ainsi que la visibilité de la communauté LGBTQ+ au sein de Teva, ce qui, à mes yeux, est le plus important. Cela nous donne la chance de valoriser l’image de notre communauté en faisant entendre notre voix, ce qui se traduit par des changements significatifs apportés aux politiques, changements qui communiquent un message convaincant d’égalité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de Teva.

Georgina Kyriazis, déléguée pharmaceutique cadre (É.-U.), GRE Latinx

Georgina.png

J’espère de tout mon cœur que le GRE Latinx permettra de continuer à favoriser une culture organisationnelle d’inclusion et de diversité. La force de l’inclusion et de la diversité réside dans le fait qu’elles favorisent l’innovation, la créativité et la réflexion stratégique ainsi que la résolution de problèmes à la lumière de différents points de vue. Nous devons affirmer notre intention de promouvoir au sein de Teva une culture inclusive où les gens se sentent appréciés et compris. Nous servons également une communauté diverse de patients et de fournisseurs, et, en tant qu’entreprise, nous nous devons de refléter cette diversité dans nos effectifs. Des groupes d’employés divers puisent dans une gamme plus vaste d’expériences, de sources et d’idées et, en conséquence, ils sont en mesure de prendre des décisions éclairées pouvant produire des résultats plus favorables qui répondent mieux aux besoins des communautés que nous servons.

L’an dernier, j’ai gravi 40 points au classement des ventes de Teva en deux mois seulement et j’ai gagné le prix du Club du président en 2019. Être appelée à monter sur la scène pour y être gratifiée de cet honneur est une expérience grisante, et j’espère que leur participation à un GRE permettra à tous ceux d’entre vous qui en intègrent un de se hisser vers la réussite professionnelle.

Liz Rippert, chef régional des ventes de produits de soins psychiatriques (É.-U.), GRE Femmes@Teva

LizPicture.jpg

J’ai intégré l’unité d’oncologie de Teva en mai 2012 et j’ai eu la chance de travailler sous la houlette d’un supérieur et d’un directeur régional qui se sont montrés des professeurs nés. Lorsque j’ai accédé à la permanence à l’intérieur de ma division, j’ai commencé à faire des recherches au sein de Teva pour voir quel pourrait être mon prochain rôle de croissance. La première expérience que j’ai demandé à vivre est celle d’être proposée pour la formation Lean Six Sigma Yellow Belt à l’Université MoreSteam par l’entremise de Teva. J’ai vu une annonce à ce propos dans un courriel de Teva et mon supérieur a convenu que ce serait un bon cours à suivre et un bon certificat à obtenir pour moi. Une fois ma ceinture jaune obtenue en 2014, j’ai appris que le GRE Femmes@Teva était à la recherche de nouveaux membres. Je voulais m’investir dans quelque chose en plus du poste que j’occupais à l’époque et j’étais prête à le faire bénévolement. Depuis 2015, je me suis proposée pour assumer différents rôles au sein du GRE Femmes@Teva et j’ai acquis de nombreuses compétences en leadership. Je voulais explorer ma prochaine étape au sein de Teva en vue de devenir gestionnaire. En janvier 2019, j’ai passé une entrevue et j’ai été nommée coleader du GRE Femmes@Teva et, quelques mois plus tard, j’ai obtenu un poste de gestionnaire dans une autre division de Teva. La chance m’a vraiment souri l’an dernier!

En fait, comme l’a dit un jour le conférencier Zig Ziglar, je crois que la chance est au rendez-vous quand l’occasion coïncide avec la préparation. La force de l’inclusion et de la diversité au sein de nos effectifs a influencé ma carrière en me permettant de saisir des occasions, par exemple des cours sur place, des entrevues informationnelles organisées à partir de mon bureau à domicile ou des occasions de jumelage et de bénévolat. Cela m’a permis d’acquérir et de développer les capacités nécessaires pour avoir de l’avancement à Teva, tout en exposant mes diverses vues et opinions sur nos activités. Le plus important à mes yeux? La collaboration avec mes collègues!

Rahul Natarajan, chef principal des opérations REMS, GRE Héritage asiatique

RahulPicture.png

Les années que j’ai passées à travailler dans le domaine des soins de santé, de même que les expériences que j’ai vécues pendant mes études en Suède et au Royaume-Uni, plus précisément à Stockholm et à Londres, m’ont révélé la force de l’inclusion et de la diversité. Ces expériences m’ont donné l’occasion de travailler avec des équipes modulables composées d’individus de tous horizons. Ce que j’ai appris, c’est qu’on ne sait jamais qui mettra quoi sur la table et ce qui ressortira de ces discussions. J’en ai conclu que l’inclusion est à la base de l’innovation qui assure le succès et que la diversité nous permet d’accélérer la créativité et la croissance.

Jason Pursley, chef régional des ventes de spécialités, coprésident du GRE Hommes

JasonPicture.jpg

J’ai beaucoup appris sur l’inclusion et la diversité au travail depuis que j’ai intégré le GRE Hommes. Faire partie d’un GRE a favorisé ma carrière en améliorant ma compréhension de l’impact produit par des personnes des deux sexes d’orientations sexuelles, de races et d’ethnies différentes quand ces personnes se rassemblent et qu’elles explorent de nouvelles idées et de nouveaux concepts. Cela m’a ouvert les yeux et m’a fait réaliser à quel point il est crucial que nous unissions nos efforts en tant que société et en tant qu’entreprise pour comprendre combien nous sommes semblables et pour célébrer nos différences en vue d’atteindre nos objectifs organisationnels communs.